Séries TV

Ocean’s 11 / Ocean’s Eleven

  Attention belle découverte !!!

 J’étais dans l’avion tranquille à me demander ce que j’allais regarder durant les prochaines heures de vol quand je suis tombée sur « Ocean’s la collec' ».

Et là surprise !

  Un Ocean’s inconnu au bataillon : Ocean’s 11. Ni une ni deux avec mon esprit comparatiste j’avais trouvé mon programme pour les 4 prochaines heures (histoire de me faire Ocean’s 11 puis Ocean’s Eleven).

O11-Affiche

  Ocean’s Eleven est considéré comme étant le remake d’Ocean’s 11, film de Lewis Milestone de 1960. Cependant les similitudes ne sont pas nombreuses, on peut même les compter sur les doigts d’une main : un braquage à Las Vegas, 12 compagnons et Danny Ocean.  Ah et oui les deux films ont été produits par la Warner Bros.

  Tu vas me dire que 40 ans plus tard ça aurait été difficile de faire pareil, pas le même contexte, pas les mêmes technologies … Et tu as raison. Le seul personnage qui est identique (dans le sens où c’est le même rôle et le même nom) entre le film de 1960 et celui de 2001 est celui de Danny Ocean. L’instigateur du coup est investit par Mr What Else j’ai nommé Georges Clooney dans Ocean’s Eleven, et ni plus ni moins que Frank ‘The Voice’ Sinatra dans Ocean’s 11. La présence de Dean Martin et de Sammy Davis Jr sublime le film en laissant place à quelques chansons interprétées par les acteurs (et on en redemanderait encore sans problème).

  Danny Ocean regroupe ses anciens compagnons de guerre pour faire le casse de 5 casinos-hôtels de Las Vegas. Rien que pour voir le Las Vegas des années 60 ça vaut le coup de mater le film ! Renaissent alors les tensions et les vieilles histoires entre chacun, la vie qu’ils ont menée depuis la guerre etc.. Chaque personnage a son caractère et son charme, on se prend vite d’amitié pour ces petits filous. Même les personnages secondaires (qui se révèlent être moins secondaires qu’on ne pourrait penser) nous font rire et c’est certainement dû au jeu d’acteur parfois souvent exagéré mais qui passe vraiment bien. Nos 12 compagnons d’armes montent leur braquage tout en gérant leurs petits soucis et les divers obstacles qui se dressent devant eux. Je ne te dis rien de la fin mais elle est vraiment surprenante et tournée avec beaucoup d’humour.

O11-A

  Bon on sent que c’est une autre époque quand même. La femme est reléguée au rôle de femme objet ou à l’emmerdeuse de service, faire-valoir du crooner elle n’a pas son mot à dire.

  On peut aussi comparer une scène présente dans les deux films : la coupure de courant générée par nos gentlemen voleurs. Dans celui des années 60, elle se passe à minuit pour la nouvelle année, la conséquence du black out (en plus de permettre le vol) est que des inconnus embrassent le mauvais partenaire et s’en amusent, alors que la version 2000 est bien plus pessimiste (ou réaliste) sur la nature humaine car ils profitent de la pénombre pour voler sauvagement à son prochain et se taper dessus. Ce sont deux visions d’un même lieu à 40 ans d’écart.

  L’histoire d’Ocean’s 11 est excellente même si tirée par les cheveux parfois mais traitée avec humour et optimisme. J’ai autant aimé l’un que l’autre, ce sont deux bons divertissements qui se regardent facilement.

 

That's all Folks
That’s all Folks !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s