Séries TV

Halloween Mood

  Ah Halloween ! J’ai comme l’impression que soit ça te laisse indifférent soit tu adores … tu te positionnes où? Moi j’aime bien. J’incarne un certain paradoxe qui est le suivant : j’adore les histoires qui font peur mais je suis une grande flippée.

  En pratique ça donne ça : je vais adorer lire des articles et des rapports scientifiques sur la symbolique des films d’horreur et comment ils peuvent représenter la société mais jamais je n’aurais les tripes pour regarder les films évoqués (ça m’arrive de faire des petits écarts mais alors il faut que je sois bien accompagnée). Autre incohérence farfelue, j’aime beaucoup American Horror Story mais en tout et pour tout j’ai dû regarder une demi-saison … C’est bien dommage je sais mais je suis une trouillarde. Du coup Halloween c’est sympa parce qu’on s’amuse à se faire peur mais gentiment. Je pense que j’aime aussi beaucoup cette période car étant née à la fin du mois d’octobre on faisait souvent mon anniversaire sur le thème d’Halloween. Je me souviens que quand j’étais petite avec maman et ma soeur on passait du temps pour organiser un goûter d’anniversaire qui ferait trembler mes petits camarades. Notre salon devenait l’antre d’une sorcière peuplé de toiles d’araignées et de citrouilles grimaçantes découpées dans du carton.

  Cette année je me suis mise dans l’ambiance d’Halloween avec deux découvertes qui néanmoins ne sont pas des nouveautés car certains d’entre vous les connaissent peut-être déjà depuis loooongtemps.

Penny Dreadful

  Sur le papier on est déjà pas trop mal puisque la série a été diffusée par Showtime (Weeds, Dexter ou encore Shameless) et créée par John Logan (scénariste de Gladiator, Sweeney Todd … et plus récemment Alien : Covenant). La série qui compte troissaisons s’est achevée en 2016. Concernant les acteurs on retrouve l’énigmatique Eva Green qui incarne le rôle central de Vanessa Ives, Josh Hartnett campant le rôle d’un Américain fraîchement arrivé à Londres et gardant un lourd secret, TimothyDalton est le riche Sir Malcom Murray en quête d’aventures, Harry Treadaway (Mr Mercedes dans Mr Mercedes) n’est ni plus ni moins que le Dr Frankenstein et je pourrais encore citer BilliePiper que les fans de Doctor Who connaissent ! Cessons de parler « technique » pour parler avec les sentiments. Je ne suis qu’à la moitié de la première saison mais j’ai déjà pas mal à dire.

  Londres, fin du XIXe siècle, les ruelles sombres, l’ère industrielle et la « fog » londonienne… le décor est campé. Progressivement on retrouve des noms connus comme ceux du Dr Frankenstein, Van Helsing ou encore Dorian Gray. Ça m’a fait penser au film La ligue des gentlemen extraordinaires (2003) que j’avais d’ailleurs bien aimé c’est pourquoi j’ai continué à regarder Penny Dreadful. Je pense que la raison pour laquelle j’ai accroché à la série c’est justement ce jeu de références. Durant ma pré-adolescence j’ai aimé à me faire peur en lisant Poe, Maupassant (Le Horla, La Main d’écorché), OscarWilde, puis en m’intéressant aux histoires de vampires. Cette période de la fin du XIXe et du début du XXe est une de mes préférées, notamment pour les évolutions techniques en tous genres, aujourd’hui je me dis que ces lectures ont pu faire pencher la balance pour que je me prenne d’affection pour ces années. C’est donc cette ambiancefantastique qu’on retrouve dans PennyDreadful qui nous permet de jouer à un petit jeu de références et me replonge dans mes petits frissons « d’enfance ».

Penny-Dreadful-Season-3-Slider

  Vampires, spiritisme, loups-garous, expériences scientifiques qui dépassent la morale, tout se rejoint dans Penny Dreadful. On peut y trouver des échos au Dracula de Francis Ford Coppola (1993) : on évoque le nom de Mina qui est la fille de Murray dans la série et qui est incarné par Winona Ryder dans le film (d’ailleurs les gars Stranger Things 2 a débarqué et c’est une tuerie !), mais aussi le personnage de Fenton (qui n’est d’autre qu’Olly Alexander le chanteur de Years and Years) qui m’a fait penser à Renfield (Tom Waits) dans le film.

Fenton-Renfield-MadameTFox
Tu trouves pas qu’on a un peu le même grain de folie dans le regard? Je les suspecte aussi d’avoir le même coiffeur mais ça n’engage que moi. 

  Bref, si tu aimes te faire peur sans que ça soit non plus mega-traumatisant, que tu as des références littéraires abordant les nouvelles fantastiques, les mythes et légendes je pense que tu peux aimer Penny Dreadful (en tout cas le début de la première saison comme j’ai pas vu le reste je peux pas certifier que tu vas tout aimer … et moi non plus d’ailleurs).

Lore

  J’aurais bien dit : « Après la série place au Podcast » mais pas tout à fait. Et bien oui mon ptit car Lore c’est bien un Podcast débuté en 2015 par Aaron Mahke mais depuis quelques semaines c’est aussi une série proposée par Amazon (qui a aussi délivré The Man in the high castle qui a eu du mal à se lancer mais maintenant ça va mieux, enfin je sais pas, enfin peut-être…). Je n’ai pas vu la série encore mais j’ai déjà écouté quelques épisodes de ce podcast qui plonge dans une ambiance mystérieuse et historique à la fois. Ce qu’il y a de sympa avec les podcasts c’est que ça t’immerge dans un universpropre, c’est un peu comme lire un livre, la trame narrative te guide mais on ne t’impose pas une esthétique, un visuel bien ficelé, ça permet à l’imagination de travailler un peu et de nos jours ça ne fait pas de mal ma petite dame.

img_0940

  On appuie sur Play, les sonorités fantomatiques et le plancher qui grince nous emportent tout de suite dans un univers hallowenesque alors que la voix de notre guide se fait entendre. On va s’agripper à sa voix comme si on tenait le bras de celui qui nous entraîne dans l’obscurité, lui seul a une lampe-torche et sait où nous allons. Tantôt guide rassurant qui nous emmènera en sécurité de l’autre côté du tunnel, tantôt conteur de petits détails sordides que finalement on aurait pas aimé connaître, il réussit à te plonger dans un lieu, une période, une vie (ou une mort) qui ne t’appartiennent pas.

  Ses histoires sont, dans la plupart des cas, basées sur des faits réels mystérieux qu’il  décortique dans leur totalité. Il évoque le fait en lui-même, comment on en a parlé, ce que les journaux en ont dit, comment les témoins racontent les scènes, mais aussi en quoi au plus profond de l’être humain il peut y avoir une résonance aux mythes et légendes, ainsi il explore les traumatismes et réactions typiquement humaines (comme s’imaginer le spectre d’un être aimé après sa perte car on le souhaite encore vivant). C’est bien là tout le génie de ce podcast qui ne nous fait pas seulement frissonner mais qui nous fait aussi réfléchir tant sur les traditions (lore en anglais d’où le terme folklore) de notre société que sur la mécanique psychique de l’être humain. Finalement on est content de s’être amusé un peu à s’imaginer des histoires de loups-garous mais on a aussi l’impression d’en sortir un peu moins con.

  Voilà pour mes petits frissons d’Halloween histoire de se mettre un peu dans l’ambiance de la Toussaint, du froid qui commence à se pointer et du brouillard matinal. Si j’ai pu te faire découvrir des choses ça fait plaisir si non dis moi ce que tu penses de Penny Dreadfulet de Lore (les autres références auxquelles ça a pu te faire penser, si ça te plaît, si tu connais d’autres séries ou podcasts dans la même veine…).

Sur ce Happy Halloween mes petits chats ; )

sleepy hollow

Sortie culturelle

Ouverture de la saison 2017-2018 au Manège de Reims

« Ode » à la culture

  Ça faisait un moment que je n’avais pas accordé un temps au spectacle vivant. Ma chère culture prend tellement de formes qu’il en devient parfois difficile de s’en délecter de manière équitable. Ayant un peu moins la tête dans les bouquins ces derniers temps j’avais bien besoin d’un bon bol d’air culturel. Comme un fait exprès la saison du Manège de Reims reprend au même moment ! Parfait ! D’autant plus que sur le papier le spectacle d’ouverture me convient plutôt bien : du cirque présenté sur le ton de l’humour, que demander de plus.

  Me voilà donc partie (en retard) après le travail, pour aller voir Idée Grises de la Compagnie Barks. N’ayant pas fait très attention à ma place lors de la réservation je me rends compte avec émerveillement que je suis quasiment devant (mais pas trop, on ne sait jamais ce qui nous attend et j’ai pour principe d’essayer de ne jamais être au premier rang) bien au milieu face à l’action. Après avoir décroché de mon smartphone j’observe la salle et me plonge dans cette ambiance que j’apprécie et qui m’avait manqué : un public d’enseignants, d’artistes, de bobos, de jeunes lycéens et étudiants … mais surtout un public ouvert.

  Quand la lumière s’éteint c’est toujours un moment particulier. Je sens les parfums puissants mais néanmoins non désagréables qui embaument la salle et je me retrouve face à moi-même. Dans le noir avant que le spectacle commence on est seul sans l’être, on a conscience d’être entouré d’un petit monde qui s’est réuni ici pour la même raison que nous. C’est un peu comme faire une séance de méditation seul(e) chez soi et de prendre conscience du monde, des animaux, de la nature, on peut se sentir seul(e) mais en réalité on ne l’est jamais. Bref je m’égare, la lumière s’allume, les quelques secondes d’obscurité ont permis à mon cerveau de se conditionner à se couper du monde pour un instant. Puisque c’est ça l’art, la culture, appelez-ça comme vous voulez, c’est accorder à la réalité un moment de répit, c’est se plonger dans un ailleurs, arrêter le temps, se laisser embarquer par nos émotions et rêver que tout est possible. Nous voilà donc, nous, êtres humains ensemble pour une heure devant l’inconnu, le flou … la liberté.

  Un homme en bleu nous regarde d’un air perplexe, alors qu’un homme en rouge est étendu sur le sol. L’expression faciale de cet homme en bleu me fait penser à moi en ce moment même. J’aime ces premières minutes d’un spectacle où tu sens que tout le monde est dans la même attitude que toi : la perplexité, l’attente, je dirais même l’expectation. Nous avons un pied dans le réel et un pied dans l’art. On ne sait pas dans quoi on va s’embarquer mais maintenant qu’on est là on est prêt à voir. Petit à petit les corps des acrobates se meuvent tandis que les esprits des spectateurs se dérident. Quelques petits rires encore retenus fendent le silence qui n’était alors dérangé que par le bruit des corps légers se déplaçant. Et c’est à ce MOMENT PRECIS que la journée de travail s’évapore, elle disparaît comme une petite bulle de savon qui s’envole pour mieux éclater. Le charme opère et je suis fascinée par les expressions des deux hommes et leur façon de bouger. Le pied qui était resté dans le réel vient de glisser dans un autre monde, celui de l’histoire qu’on me propose.

La vie c’est un peu vouloir la chaise de l’autre …

  Les voilà devant nous ces deux gars (Bastien Dausse et François Lemoine) à se battre pour une chaise ou plutôt pour la chaise de l’autre. Ça s’observe, ça se bouscule gentiment pour finir par s’entremêler, s’entrechoquer, frôler la chute pour mieux tomber … ou pas. J’avais un peu l’impression d’être devant une bagarre entre frangins. La situation fait sourire, elle est douce avant que n’arrive une certaine rivalité qui les fait sortir de leur espace originel.

  La motivation à faire mieux que l’autre les invite à se dépasser et à se déplacer dans l’espace et parfois même dans le temps. Arrive un stratagème ingénieux pour nous faire perdre le Nord (que je ne dévoilerai pas car l’effet de la découverte est bien plus magique), puis deux, puis trois. A l’assaut d’une chaise puis d’une autre nous avons perdu toute orientation, où est la terre, où est le ciel, où se trouvent nos deux rivaux au milieu de tout cela. Nous ne savons plus, finalement voulons-nous vraiment savoir? On se laisse embarquer dans cette chamaillerie douce et amusante qui joue sur le registre du far-west, qui peut aussi parfois nous faire penser au monde des Looney Tunes. Les deux frangins sortent de leur coffre à jouets géant des instruments aussi variés qu’hilarants pour arriver à leurs fins. Une belle leçon de vie qui m’a même mené à penser que peu importe si le moyen paraît idiot … du moment qu’on y arrive. Nous sommes tellement pris par la poésie des acrobaties qu’il nous arrive d’oublier que ce sont justement des acrobaties, l’effort est dissimulé car désorienté, inversé. Mais dans un petit coin de notre tête entre deux éclats de rires francs nous sommes épatés par la force physique et les capacités des deux jeunes gens. Il y a dans Idées Grises beaucoup de légèreté, d’autodérision, et de bienveillance car même si les deux se tirent la bourre il y en a toujours un pour rattraper l’autre … jusqu’à ce que le gagnant hérite de la chaise.

Cie Barks - Mvmts - Manege de Reims - Daniel Michelon - Madame T-Fox
Crédit Photo : Daniel Michelon

  Ça faisait longtemps que je n’étais pas allée voir un spectacle c’est peut-être pour cela que je peux te paraître naïve ou encore un peu trop exaltée. Mais tout de même je suis repartie du Manège de Reims le coeur et le corps légers ayant l’impression de pouvoir rentrer chez moi en m’élançant d’un lampadaire à l’autre (t’inquiète j’ai pas essayé). Et c’est ça l’art, c’est ça la culture, c’est un tour de magie qui fait passer 1 heure de ta vie pour 10 minutes bien tassées. C’est d’être emporté loin de la réalité en voyage au pays de la poésie. C’est oublier ses problèmes le temps d’un instant. Et tout ça ne serait pas possible sans des lieux comme le Manège de Reims, la Compagnie Barks, des hommes et des femmes, des artistes, des techniciens et j’en passe qui nous permettent de rêver assis dans l’obscurité au prix d’efforts, d’ingéniosité et de transpiration. Alors MERCI, merci de mettre votre talent et votre temps à notre disposition pour que nous puissions voyager.

  Pour conclure je dirais que cette nouvelle saison du Manège de Reims commence en beauté.

Mariage

10 mois avant le mariage … 

  Je fais un petit point de la situation à propos de l’organisation de notre mariage à J-10 mois. En fonction de l’âge des personnes, leur expérience d’un mariage récent ou d’il y a 30 ans tu as le droit à des : « tu t’y prends vachement tôt vous avez le temps » ou alors « vite vite tu vas être juste pour trouver un lieu sympa et qui te coûte pas deux bras et une moitié de jambe ».

  Du coup je me suis dit que faire un petit « bilan » 10 mois avant le mariage pourrait t’éclairer (et me rassurer un peu aussi). Il faut savoir que nous avons eu la chance d’être invités au mariage de très bons amis l’été précédent qui nous donnent de bons conseils pour l’organisation. ( Les petits loups alsaciens si vous passez par là encore MERCI).

  Avertissements :

  • Nous allons faire un mariage d’été, les réservations et les prix pour les mariages en « basse saison » sont généralement différents.
  • Spoiler alert sur Big Bang Theory dans la première partie.

La première étape : choisir une date!

  Avec monsieur mon futur mari on a un « truc » avec le 12. On s’est rencontré un 12, on s’est dit qu’on pourrait se marier un 12 pour nos 12 ans … Cela nous laissait donc une bonne année et demie pour nous y préparer.

  Le « problème » c’est que le 12 tombe en semaine, pas vraiment pratique tu vas me dire. Pourtant on a décidé de voir le bon côté des choses. Je m’explique. Nous allons faire une cérémonie civile (jusque-là tout va bien) et une cérémonie religieuse suivie d’une réception qui se déroulera assez loin de l’église puisqu’il faut faire pas loin de 45 minutes de route. Le temps pour les mariés de faire une sieste dans la voiture stresser sur la suite des événements ( savoir si on a perdu personne, si la cérémonie religieuse a plu, si le traiteur est en place, si personne n’a touché au plan de table etc.) Afin d’éviter une journée trop chargée à nos invités nous avons choisi de faire la cérémonie civile en semaine et de garder le reste pour le weekend. drinkEn plus d’éviter une trop longue attente du sacrosaint vin d’honneur à nos amis et familles, ça évite l’aspect « usine » à la mairie dans laquelle les mariages se succèdent à la vitesse de l’éclair, sans parler de la robe de la mariée qui se coince dans le portillon de sécurité et les invités agglutinés dans le hall en attendant leur tour. Bref que du bonheur pour une journée déjà stressante.

  Tu vas me dire « oui mais quid des absents » la question n’est pas idiote et la solution est la suivante : si certains invités sont disponibles à ce moment là et veulent absolument assister à la cérémonie civile (pour voir de leurs yeux vus qu’on blague pas et qu’on l’a bien fait) ils peuvent venir bien entendu. Et petit bonus : la mairie propose un service gratuit pour diffuser la cérémonie en ligne (comme pour le mariage de Penny et Léonard dans Big Bang Theory. Déso pour le spoil je t’avais prévenu). Si ça c’est pas le futur.

Le choix des témoins et demoiselles / garçons d’honneur

  Certainement les personnes les plus importantes du mariage. Tout le monde te conseillera de prendre les personnes en qui tu as le plus confiance et sur qui tu pourras t’appuyer pour l’organisation. Nous avons fait le choix du cœur et de la liberté, en gros c’est notre mariage on fait ce qu’on veut et ouais.

divagif-MadameTFOX.gif
Deal with it

  Pour les témoins le nombre est limité à 4 pour le couple, nous avons fait moit-moit : 2 pour monsieur mon futur mari et 2 pour moi. Parmi ces deux personnes j’ai choisi ma maman ce qui a pu en surprendre quelques uns car ce n’était apparement pas un choix traditionnel. En 12 ans de relation amoureuse et heureuse avec mon cher et tendre maman a été la première à toujours nous défendre, à croire en nous et nous faire confiance envers et contre tous … c’était alors pour moi un choix purement logique et évident.

  Pour les demoiselles et garçons d’honneur il n’y a pas de limites alors on s’est fait plaisir ! J’ai 5 demoiselles d’honneur (la crème de la crème) et monsieur mon futur mari en a autant voire plus (il n’est pas encore fixé). Ce sont mes plus proches amies, celles sans qui je ne pourrai pas passer cette journée, celles avec qui je veux tout organiser car je sais qu’elles sont pleines de ressources et qu’elles sont super contentes à l’idée de participer (enfin c’est ce que je me dis comme ça je culpabilise pas en leur déléguant certaines tâches) et je sais qu’elles sont heureuses pour moi. Mais avant tout je les aime et je veux qu’elles soient collées à moi pendant tout le mariage.

Le budget

  Il est important de connaître son budget pour savoir où se diriger et à quels prestataires s’adresser. Aujourd’hui on estime le coût d’un mariage à une moyenne de 10 000 euros, cependant en fonction des choix de prestataires et surtout du nombre d’invités le montant peut beaucoup varier. Perso on est au-delà de la moyenne. C’est là aussi que l’organisation entre en jeu car si tu souhaites financer ton mariage sans l’aide de la famille comme ça se fait traditionnellement (ou ne peut pas) il faudra faire des économies … ce qui demande du temps.

Money-Memes-Money....

 

La liste des invités

  Notre liste est plus ou moins établie mais elle risque encore de bouger, le plus difficile est de devoir faire des choix en fonction de la capacité de la salle de réception et du budget. J’ai envie de te dire que comme pour le reste on suit notre coeur en invitant les personnes qui nous sont les plus proches, celles qui ne nous souhaitent que du bonheur et sont heureuses de partager ce moment avec nous.

 

Le lieu de réception

  Pour le lieu de réception nous avons regardé les prestataires sur mariages.net et fait le tour des endroits qu’on connaissait un peu. Nous sommes allés visiter le lieu 1 an et 3 mois avant la date que nous souhaitions pour le mariage. On pensait être large mais sur le mois choisi il y avait déjà deux weekend de pris, heureusement celui pour lequel nous avions une préférence était libre. Si tu as déjà une idée précise du lieu dans lequel tu veux festoyer mieux vaut ne pas prendre de risques et t’y prendre rapidement même si ça peut te paraître ridicule sur le moment.

 

Le traiteur

  Nous nous y sommes pris un an avant pour trouver un traiteur. C’est un restaurateur que nous connaissons déjà donc pas besoin de prendre des tonnes de RDV pour trouver le bon ou encore pour goûter des « plats tests ». Nous avons pris un RDV pour évoquer le type de menu que nous souhaitions, pour quelle date, le nombre approximatif d’invités … Pour le prochain RDV nous allons définir exactement le menu et essayer d’aller faire un tour sur le lieu de réception pour qu’il puisse voir les aménagements de la cuisine.

West-Country-Cheese-Wedding-Cake-7920-400x600.jpg
Hello la pièce montée de fromages !

 

 

  J’avais quand même fait un petit tour pour voir les autres traiteurs et ceux qui étaient les mieux notés étaient déjà réservés. J’imagine qu’il faut tout de même s’y prendre un peu en avance.

 

Le photographe et le DJ

  Ah parlons du photographe ! Les mariés vous diront qu’il est très important d’avoir un bon photographe car la journée passe à une vitesse folle, on ne profite de rien et les seuls souvenirs sont les photographies. Et puis quand tes enfants vous verrons à la mode d’un autre temps ça les fera bien marrer (bisous papa bisous maman). Autant dire que c’est un poste capital pour le mariage ce qui veut dire source de stress. Petit conseil : veille bien à ce que ton prestataire n’ait pas tendance à laisser plus de place pour son logo sur chaque photo que pour vos petites frimousses et pense à demander si le prix comprend des photos Hautes Définitions. Notre couple d’amis / jeunes mariés alsaciens nous a fortement (même plus que fortement) recommandé leur photographe. On a de la chance car on a pu voir comment elle travaillait et le résultat de sa prestation, comme c’était top de chez top on avait trouvé notre photographe. On a pris RDV avec elle 1 an avant le mariage, je pense que c’était le bon timing.

  En ce qui concerne le DJ on a du mal à se décider si on en prend un ou pas. Notre lieu de réception est entièrement équipé avec le matériel nécessaire pour l’animation, il suffit d’un cable jack et d’une paire de playlists bien arrangées pour pouvoir s’en sortir. Du coup pour le moment on en a pas encore. J’ai du mal à savoir si c’est une bonne ou une mauvaise chose … mais comme dirait l’autre  » vous savez moi je ne pense pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation » :

Edouard-Baer-Otis-Madame TFOX.jpg
« Nil, Niiiiiil … »

Les cérémonies

  La date pour la cérémonie religieuse a été réservée presque un an et demi avant le mariage. Par contre nous n’avons toujours pas rencontré le prêtre.

  Nous sommes en train de constituer le dossier pour la cérémonie civile. Nous sommes allés à la mairie avec le dossier constitué selon les directives de leur site internet, celui-ci n’étant pas à jour nous avons fait un tour à la mairie presque pour rien. PRESQUE pour rien puisque je peux te dire que 10 mois avant le mariage pour déposer le dossier c’est large selon la secrétaire de mairie.

  Voilà où nous en sommes 10 mois avant le mariage. Les prochaines étapes sont la robe, le fleuriste et le notaire car nous allons faire un contrat de mariage. Et toi niveau timing tu es comment pour ton mariage? Si tu es déjà marié(e) est-ce que tu trouves qu’on est bon niveau temps? Je suis preneuse de tous conseils ; )

  Sur le même thème : Les outils pour organiser son mariage

 

Séries TV

Wet Hot American Summer

Pour célébrer la fin des vacances d’été j’ai regardé Wet Hot American Summer !

Dans ce premier article « Serie TV » je vous dis un peu ce que j’en ai pensé.

Mes attentes

J’ai vu la présentation de la série sur Netflix et la seule chose dont je me souviens c’est un mec un peu rebelle en moto avec une veste en jean, faire une acrobatie ridicule en laissant la moto partir et dandiner avec toute sa fierté sous les acclamations des autres.

Andy bike Madame TFox.gif

Et là je me suis dit « ça c’est une série pour moi ».

C’est faux mais je me suis dit que ça pouvait être sympa une bonne comédie. Tu sais celle du genre American Pie où tu poses ton cerveau à côté de toi et tu lui fais coucou de temps en temps.

Je vais pas te mentir j’adore ce type de comédie je passe une heure et demi à rigoler comme une baleine sur des blagues plus debiles les unes que les autres. Mais j’assume, ça me fait du bien, je pense et rien et je me sens beaucoup mieux après 😊

Bon et puis j’ai aussi remarqué un ou deux acteurs que j’avais déjà vu à droite à gauche dans des séries ou des films et ça m’a aussi motivé à regarder.

La série

Alors tout d’abord ne vous plantez pas (comme moi). Il y a Wet Hot American Summer (WHAS) First Day of Camp la série de 2015. Puis WHAS Last Day of Camp sous forme de film qui date de 20O1 et enfin WHAS Ten Years Later de 2017. Du coup entre le film et les séries les acteurs ont pris 10 ans dans les dents ce qui est plutôt marrant. D’autant plus que dans le film ils faisaient déjà plus que leur âge, ils sont censés avoir entre 16 et 18 ans quand même.

wet-hot-american-summerporche Madame TFox
De bonnes têtes d’adolescents fraîchement sortis du lycée

Que ce soit pour le film ou les séries l’histoire se déroule sur une journée. Dans les séries les 24 heures sont divisées en épisodes de 25 Minutes. Le scénario et le dialogue des acteurs jouent sur cette répartition notamment quand ils se donnent RDV « à midi, dans l’épisode 4 ».

Comme l’évoque les titres WHAS c’est l’histoire de la colonie de vacances Firewood. Au début ça m’a un peu fait penser à une parodie de Camp Rock ce qui m’a bien fait marrer. Oui oui je ris beaucoup. Nous ne suivons pas les histoires des « adolescents » mais celle des moniteurs de la colonie dans les années 80 puis dans les années 90 dans Ten Years Later.

Donc durant cette première journée il se passe beaucoup beaucoup beaucoup de choses : des rencontres, des amourettes, la rivalité avec la colonie d’en face le Camp Tiger Claw (un camp pour enfants de personnes hautement fortunées), le directeur de la colonie qui tombe dans une marre radioactive, la légende d’un mystérieux rockeur disparu ou encore un complot présidentiel visant la colonie. C’est un beau programme pour une seule journée.

wet-hot-american-summer-ten-years-later-tiger claw Madame TFox
Team Tiger Claw #monpèreestavocat

Le film raconte le dernier jour de colonie de l’été 1981 ou comment les moniteurs ne prêtent aucun intérêt aux ados mais ne pensent qu’à pécho pour le dernier soir. Une fois de plus la colonie est menacée … par l’arrivée imminente d’une partie de station spatiale.

Dans Ten Years Later on retrouve nos personnages (auxquels on a eu le temps de s’attacher) qui se sont donnés RDV dix ans plus tard. Ils ont alors autour de 25 ans et ont déjà une belle carrière qui leur tend les bras même si nos amis galèrent un peu : chef culinaire, architecte, journaliste, écrivain ou encore productrice/scénariste/chorégraphe. Les intrigues sont plus ou moins les mêmes mais je ne veux pas trop t’en dévoiler.

Verdict

Franchement ça m’a plu. Si tu as aimé le genre d’humour de La stratégie de l’échec ou La cité de la peur il est fort possible que cette série te plaise. Donc si tu aimes les comédies loufoques à l’humour débile et second degré tu peux y aller sereinement. Si tu veux un peu plus d’arguments je développe un peu.

Tout est tourné en dérision, tout est extrapolé, pris à la légère et la rigolade :

  • l’âge incohérent des acteurs par rapport à leur rôle
  • le nombre incalculable de péripéties qui se déroule en seulement 24 heures
  • les personnages stéréotypés et haut en couleurs : un ancien soldat qui était au Vietnam, la célibataire qui cherche désespérément un mari, le type qui prétend se taper toutes les filles de la terre mais qui est encore vierge, la journaliste en quête du scoop du siècle, et j’en passe
  • les styles vestimentaires des années 80 et 90 qui sont de toute splendeur

WetHotAmericanSummerDanceMAdameTFOX.gif

Bien que ça soit une série « légère » elle est basée sur l’humain et les relations qu’on peut se forger à l’adolescence, de celles qui restent à vie dans notre mémoire et qui peuvent une échappatoire à la vie monotone et bien trop sérieuse des adultes. Elle apprend aussi à garder espoir quoi qu’il arrive et qu’il y a toujours une solution.

C’est sympa de retrouver des acteurs qu’on connaît dans des rôles d’adolescents ou jeunes adultes, entre autres :

  • Bradley Cooper joue le rôle de Ben qui s’occupe du théâtre et découvre son homosexualité avec McKinley (Michael Ian Black). Dans le dernier volet de la série il est remplacé par Adam Scott, son changement physique est justifié par une opération du nez.
  • Amy Poehler de Parks and Recreation est la directrice du club de théâtre qui prend son rôle beaucoup trop à coeur.
  • Paul Rudd est le rebelle, il a notamment joué le rôle de Mike le copain de Phoebe dans Friends.
  • Joe Lo Truglio qui joue Boyle dans Brooklyn Nine Nine a un peu le même rôle : le bon copain toujours là pour soutenir son meilleur pote. Son épouse, Beth Dover, est à ses côtés et joue Shari sa petite amie. On l’a notamment vue dans la dernière saison de Orange is The New Black.
  • Alyssa Milano joue le rôle de la Nanny bien flippante.
  • Michaela Watkins, Valerie dans Casual, en prof de danse est excellente même si elle n’est pas extrêmement présente.

 

wet hot american summer can
Pour te donner l’eau à la bouche je pose ça là si tu veux découvrir son rôle dans la série va falloir regarder : p

Voilà l’ami j’espère que cet article te plaît. Tu penses regarder Wet Hot American Summer? Ou si tu l’as déjà vue dis moi ce que tu en as pensé.

Musique

Deux garçons roux dans le vent

Parlons un peu musique cette fois-ci … Je préviens tout de suite je ne suis pas critique musical.

J’aimerais te parler de deux chanteurs anglais, l’un est extrêmement populaire, l’autre un peu moins …. leur point commun? Ils sont tous les deux roux. Ouais je sais c’est un peu faiblard comme intro mais j’avais bien envie de te parler d’Ed Sheeran et de King Krule 😀

Teddy Sheeran

Le chanteur n’est plus à présenter … toutes ses chansons font un carton et des milliers de fans connaissent ses chansons sur le bout des doigts. C’est aussi un très bon compositeur qui a travaillé pour de nombreux chanteurs : Justin Bieber, Major Lazor, Taylor Swift, The Weekend ou encore Nekfeu…

Je vais pas te mentir j’ai mis un certain temps avant d’apprécier ce que je pensais être un chanteur à minettes qui n’allait pas durer plus d’un été. Avant de moi aussi connaître ses chansons par coeur j’ai commencé à écouter Ed Sheeran non pas à la radio mais sur YouTube à travers ses nombreuses « cover ». Ce sont ces dernières que j’avais envie de partager avec toi.

Ed Sheeran Wayfaring Stranger Madame T-Fox

Dans mes petits favoris :  The Wayfaring Etranger, Be my Husband de Nina Simone, Dirrty de Christina Aguilera (oui oui), Trap Queen de Fetty Wap ou encore Pony de Ginuwine. Bref j’ai presque tout cité (et oui j’ai écouté chacune de ces chansons en écrivant l’article, ce qui m’a pris un certain temps du coup).

Pourquoi j’aime beaucoup ces vidéos ? Pour la plupart il est seul avec sa guitare et ce sont des « live« , on peut alors beaucoup mieux apprécier sa voix. Le fait que ce soit des musiques qu’on entend pas à longueur de temps à la radio joue aussi, ça apporte un peu de variété même si ça reste du Ed Sheeran. Bon ça m’empêche pas d’avoir des périodes de binge listening ce qui reviendrait au même que la radio j’avoue.

Bonus : c’est pas une cover mais un studio live d’une de ses chansons You need me I don’t need you –> un petit régal.

 

King Krule Rules !

Petit OVNI de la musique King Krule fascine par son étrange univers. Il surprend par sa voix unique, le choix de ses musiques mais aussi par ses clips qui sont chargés de références et de poésie.

Dans le clip de Rock Bottom il nous promène entre angoisse de lieux clos et envoûtement des grands espaces tout en intégrant d’étranges personnages teintés de violence et de désespoir. Dis comme ça ça donne pas envie mais la voix du p’tit nous entraîne vraiment dans son monde.

Easy Easy présente toutes les variantes de sa voix avec un petit refrain qui a tendance à rester dans la tête. Le clip de A Lizard State commence par un extrait vidéo avec Alfred Hitchcock, tout le clip reprend cet univers : tout en noir et blanc le chanteur n’a pas les pieds au sol mais au le mur. Je crois bien que c’est ma préférée de King Krule, la musique est entrainante et tout et tout (je vous avais dit que j’étais pas critique musical) et puis cette voix …

Capture d_écran 2017-08-29 à 18.48.21

Et tu sais quoi? Après un petit moment de silence King Krule est revenu la semaine dernière! Avec Czech One on est plus dans l’électro-lounge posé que dans le rock décalé. Le clip est encore mystérieux et poétique en jouant une fois de plus sur les espaces.

J’espère t’avoir fait découvrir si ce n’est un artiste au moins une chanson ; )

Mariage

Les outils pour organiser son mariage

  Monsieur mon futur mari et moi-même allons nous marier ! Oui je sais c’est une nouvelle géniale surtout pour toi qui ne nous connais peut-être pas.

  On s’est toujours dit que le jour de notre mariage serait l’occasion de faire une grosse fiesta avec les amis et la famille. Pour ce faire, nous allions attendre d’avoir un peu d’argent de côté pour organiser une soirée mémorable pour tous nos invités !

Agnes licorne Madame T-Fox
Avec des licornes et tout et tout !

  Bon … niveau finance c’était pas trop ça et on a revu nos attentes à la baisse (pas de licornes donc) mais avec assez d’alcool les invités n’y verront que du feu enfin je voulais dire quand y a de l’amour c’est le principal.

  Il y a des chances que si tu es en train de lire cet article, toi aussi tu vas te marier alors Félicitations ! Ou alors tu prévois un piège machiavélique pour que ton Jules devienne ton mari, tout est déjà prêt : il n’a plus qu’à enfiler le costume et à dire oui.

Atrapitis

  Quoi qu’il en soit … un mariage c’est de l’organisation et ce n’est pas toujours facile mais Dieu bénisse l’Amérique les Internets ! Il existe aujourd’hui tout un tas d’outils pour t’aider à organiser ton mariage.

Sites 1000 en 1 

  Il existe des sites qui sont des petits bijoux de l’organisation et qui me paraissent indispensables. Je pense par exemple à mariages.net. En un seul site qui se décline en application tu as :

  • Un petit décompte pour te mettre la pression et savoir combien de jours, d’heures, de minutes et de SECONDES il reste avant le plus beau jour de ta vie.
  • Un calculateur de budget ! Alors quand t’es un/une maniaque de la bourse comme moi c’est vraiment idéal. Un tableau avec les principaux pôles de dépense est tout prêt mais tu peux le modifier pour ajouter ou supprimer certaines entrées.
  • Un retroplanning. Si tu as peur d’être débordé.e le jour J, le site a prévu un planning et te conseille à quel moment réaliser les différentes tâches.
  • Tu peux aussi chercher des prestataires, les sauvegarder, les noter, les commenter et les contacter au même endroit. En plus si tu passes par le site tu peux avoir des avantages et des réductions.
  • Tu peux mettre en place ta liste d’invités avec les informations complètes sur eux (adresses, sexe, menu…) et tu peux créer des catégories : famille du marié, de la mariée ou encore ami, collègue  …
  • Une fois que tu as tous tes invités tu peux mettre en place ton plan de table de manière super simple en choisissant la forme des tables, le nombre de chaises par table …
  • Tu peux aussi envoyer un faire-part ou un Save The Date électronique en un seul clic (si tu as bien rempli le champ adresse mail dans la liste des invités).
  • Toutes les données que tu entres dans le site sont exportables. C’est cool si comme moi tu te la joues geek mais que tu as ton petit porte-vue avec tous tes docs dedans. C’est aussi pratique pour communiquer les informations importantes à celles et ceux qui vont t’aider à organiser. Si tu es tout.e seul.e pour organiser ton mariage … ne te marie pas.
  • Tu peux aussi sur le même site te créer un petit blog pour, par exemple, mettre les informations importantes pour tes invités : lieux de cérémonie et de réception, les logements disponibles, un dress code… Là aussi l’utilisation n’est pas très compliquée.
  • Tu peux créer et activer une liste de mariage à partir d’un catalogue.
  • Le site te propose aussi de télécharger l’application Wedshoots qui est un album photo en ligne pour que tes invités puissent partager les photos du mariage à un même endroit.
  • Petit plus, il y a une forte communauté sur les forums qui n’hésite pas à donner des avis, des idées et des conseils. La newsletter est aussi bien constituée : les informations sont intéressantes et ça ne te pourris pas ta boîte en envoyant 10 mails par jour.

  Différents sites de ce genre existent, je te parle de Mariages.net mais il y a aussi Zankyou et peut-être même d’autres.

Des astuces et de la déco

  Pour t’aider dans la préparation du mariage il y a bien sûr les réseaux sociaux qu’il ne faut pas oublier.

  Tout d’abord Pinterest qui est sans conteste le meilleur outil pour répertorier et classer ses idées pour le grand jour. Tu as évidemment des idées de décoration (DIY et autres mignonneries inutiles que tu voudras acheter en abondance) mais aussi des conseils pour aider à calculer ton budget, choisir la bonne robe, savoir que mettre sur le faire-part ou encore la quantité d’alcool nécessaire en fonction du nombre d’invités.

  Instagram et Facebook ! Le compte Facebook de Zankyou est vraiment bien géré avec de bons posts souvent plein d’humour. Petit mariage entre amis est aussi excellent avec de superbes illustrations qui aident parfois à dédramatiser certaines situations.

Petit mariage entre amis - Madame T-Fox

  Le compte Instagram de Do It My Wedding donne des supers idées quand on est motivé à se remonter un peu les manches pour soigner la décoration dans les moindres détails. Le compte s’est décliné sous une chaîne YouTube pour mieux comprendre les étapes de réalisation. Pour tout ce qui concerne la papeterie le compte de La Pirate propose des petites choses vraiment trop mignonnes et notamment des tampons personnalisés à tomber par terre !

La Pirate - Madame T-Fox

  Ce qui est bien aussi avec les réseaux sociaux c’est qu’il y a souvent des concours auxquels tu peux participer ; )

  Vous connaissez d’autres sites ou comptes à suivre pour aider à l’organisation du mariage? Dites m’en plus ça m’intéresse !

Sur le même thème : 10 mois avant le mariage … 

 

 

Lifestyle

10 bonnes raisons de boire du thé

Je suis assez difficile en ce qui concerne les boissons chaudes (et pas que).

Si nous suivions les préceptes du docteur Sheldon Cooper, il faudrait m’amener une tasse de thé puisque je ne bois ni café, ni chocolat chaud. :

« When people are upset the cultural convention is to bring them a hot beveredge »

Je vous propose donc 10 bonnes raisons de boire du thé, et même en été !

 

  • Raison n°2 : Adieu la monotonie ! Avec la multitude d’arômes qui existe c’est largement possible de ne pas boire deux fois le même thé sur plusieurs mois. Il y en a pour tous les goûts : doux, amer ou encore fumé chacun peut trouver saveur à son palais.

 

  • Raison n°3 : Tu galères à boire le litre et demi d’eau conseillé? Pas de problème avec le thé, ça a plus de goût qu’un insipide verre d’eau et c’est moins embêtant à préparer qu’une detox water.

 

  • Raison n°4 : C’est la classe à l’italienne à l’anglaise. Non se mettre au thé ce n’est pas boire de l’eau chaude comme mamie Jacqueline ! C’est plutôt avoir l’air aussi british que Sherlock.

 Sherlock 10 bonnes raisons de boire du thé

  • Raison n°5 : Il n’y a pas d’heure pour boire du thé : un Earl Grey bien infusé sentant bon la bergamote pour se réveiller correctement le matin, un thé vert à la menthe ou aux écorces d’orange pour digérer le déjeuner et un rooibos (thé rouge sans théine) en soirée … tout est possible !

 

  • Raison n°6 : Le thé peut être ton compagnon en hiver comme en été. Blotti dans ton fauteuil, sous ton plaid, avec ton livre favori ou devant ta série préférée ET ta tasse de thé pour te réchauffer. Mais aussi tu peux t’imaginer près de la piscine, le bruit des glaçons retentissant dans ton thé glacé à la pêche que tu as préparé avec amour (et qui est beaucoup moins nocif que n’importe quel soda industriel).

 

  • Raison n°7 : Il n’y a rien qui ne puisse être résolu autour d’une tasse de thé. Préparer un thé pour soi ou pour les autres c’est un rituel qui participe d’une manière ou d’une autre au bien-être. Elle permet de faire un break et de s’éloigner un peu des tracas du travail, de s’évader en se délectant du doux parfum de jasmin (mon thé préféré mais chut), ou bien de prendre du temps avec des amis pour refaire le monde.

 

  • Raison n°8 : Le thé a de nombreuses vertus, il aide à garder la ligne, il serait bon pour le système cardio-vasculaire et lutterait contre les radicaux-libres. Toutefois attention … (comme partout) l’équilibre a le maître mot et il ne faut pas en abuser. Si tu veux en lire un peu plus : Les vertus du thé.

 

  • Raison n°9 : Si tu as l’âme à partir à l’aventure le thé peut aussi être utile en cuisine. Pâtisseries, confitures, tajines … « à coeur vaillant rien d’impossible » ! Le petit chouchou en ce moment, notamment pour les desserts, c’est le thé matcha qui est un thé vert en poudre. En témoigne cette recette de Christophe Michalak.

 

thé matcha Madame T Fox

 

  • Raison n°10 : Thé ou concombre ? Ne jeter plus vos sachets de thé. Une fois infusés, laissez-les deux heures au frais et mettez les sur vos yeux. Perso j’ai pas testé cette astuce mais ça aurait des effets décongestionnants et hydratants.

J’espère que ce premier article sur le blog vous a plu. Vous êtes buveurs de thé ? Quel est votre thé préféré?